Perform Perform

Performance Festival

/ Bad Bonn, Guin, Suisse

Artistes

Samedi 27 août 2016

14h30 Colin Raynal (CH – Neuchâtel), la houle, 2016
À partir de la scène, des sources sonores déphasées s’étalent progressivement dans l’espace. De vibrantes vagues déferlent à contre-courant et le public, libre de naviguer comme bon lui semble, se retrouve pris dans la tempête.

15h Marita Bullmann (DE), untitled (PerformPerform), 2016
Libérer les objets et les habitudes de leurs ancrages socio-culturels pour les réinventer, tel est le cheval de bataille de Marita Bullmann.

15h30 Ida Grimsgaard (NO) & Björn Neukom (CH–Zürich), Parents at last !, 2016
What the fuck is wrong with my legs ? What the fuck is going on with my eggs ? Quand d’extravagants flamants roses se rencontrent sur les eaux du lac de Schiffenen.

17h Clélia Barbut & Charlotte Hubert (FR), L’Aquagymologie, 2015
À grand renfort de citations et de références historiques, deux conférencières parodient les codes académiques de la production du savoir en dissertant sur l’aquagym. Suivi d’une mise en pratique collective. Prenez votre maillot de bain !

19h30 Ali Al-Fatlawi & Wathiq Al-Ameri (CH-Zurich), invisible borders, 2016
Depuis quinze ans, le duo Urnamo originaire de Bagdad met en scène l’histoire irakienne et les symboles forts du Proche-Orient via des successions d’interventions imagées et poétiques. Invisible borders s’inscrira dans cette lignée.

20h30 Ernestyna Orlowska (CH – Berne), Daniel Klingen Borg (NO) & Tanja Turpeinen (FI), FRUITS, 2016
L’intelligence artificielle ne concerne pas uniquement Siri, M ou AlphaGo. Comme l’avait déjà pressenti Aldous Huxley en 1932, l’homme s’artificialise également lui-même, poussé par la quête du bonheur, du confort et de la performance.

21h15 Philippe Wicht (CH – Fribourg), BAD BONN KILLER, 2016
Terrorisme, attentats, tueries sont le terreau d’une performance qui confrontera le public à sa peur de la violence meurtrière.

22h30 Ewa Sadowska (PL/FR), Hello, 2016
Grâce à un subtil jeu linguistique, une lettre de candidature à l’open call du festival devient performance. Où se trouve la frontière entre médium performatif et réalité ?

22h45 Víctor Colmenero Mir (ES), Doppelgänger, 2016
Projection vidéo dans le cadre de la performance longue durée de l’artiste (ci-dessous)

23h Tim & Puma Mimi (CH – Zurich/JP), I feel Gurk, 2012
«Fondamentalement, toute denrée alimentaire peut devenir un instrument» déclarait le duo Tim & Puma Mimi. Rien de mieux qu’un concombre électrifié à la sauce japonaise.

Performances longue durée

Andrés Galeano (ES/DE), AL SOL, 2016
Andrés Galeano prend un bain de soleil entouré de photographies d’anonymes s’adonnant à la même pratique. Avec ce re-enactment, l’artiste s’amuse à confronter les images à la lumière qui les a fait naître, mais qui pourrait également les détruire.

Víctor Colmenero Mir (ES), Doppelgänger, 2016
Brillante et surdimensionnée, une figure fantomatique erre sur les prairies de Guin. Empaqueté de couvertures de survie, Víctor Colmenero évoque l’éprouvant chemin des déracinés de la crise migratoire.

Sexcentenary (GB), Now you see me, now you don’t, 2016
Composé de sept artistes nées entre 1941 et 1970, le collectif Sexcentenary s’indigne contre la mise à l’écart des femmes âgées par la société.

©Photos Annie Sprinkle, Claudia Miranda / Christian Fernández Mirón, Monika Sobczak, Philip Ortelli / Sinae Yoo, Nathan Hoffstetter, Aurelie Godard, Zaccaria Al-Fatlawi, Böse Wicht Zone, Brigitte Fässler, Thomas Reul, copyrights artistes 2016